Vallée du Rhône septentrionale

Nettement plus petit que le vignoble de Vallée du Rhône méridionale avec ses 71 000 hectares, le vignoble de la Vallée du Rhône septentrionale s’étend de Vienne (au sud de Lyon) à Valence, sur 4 700 hectares. Y sont produites huit grandes appellations locales, voire communales dont la fabuleuse Côte-Rotie au nord et le puissant Hermitage...
Nettement plus petit que le vignoble de Vallée du Rhône méridionale avec ses 71 000 hectares, le vignoble de la Vallée du Rhône septentrionale s’étend de Vienne (au sud de Lyon) à Valence, sur 4 700 hectares. Y sont produites huit grandes appellations locales, voire communales dont la fabuleuse Côte-Rotie au nord et le puissant Hermitage au centre. Au sud de Vienne, lorsque l’on prend l’Autoroute A7, on ne peut pas échapper au spectacle incroyable que représentent les collines abruptes sur lesquelles ont été érigées des terrasses retenues par des murets appelés Chalais. Le terroir, de type granitique, et le climat méditerranéen, tempéré, sont idéals à la production de grands vins rouges et à l’implantation du cépage Syrah, qui rentre de façon quasi-unique dans la composition des grands crus de la Vallée du Rhône septentrionale . Celle-ci apporte puissance et structure aux vins rouges, qui, de bonne garde, évoluent vers des notes poivrées et épicées, ainsi que vers des notes animales, de cuir. Lui sont associés à concurrence de 10% maximum, Marsanne et Roussanne dans les vignobles de Crozes-Hermitage et de Saint-Joseph. De belles appellations de vins blancs sont aussi produites, mais c’est davantage la rareté que l’extrême qualité qui fait de Condrieu et de Château-Grillet des vins aussi onéreux. Ces vins n’en sont pas moins excellent. Elaborés à partir des cépages Marsanne,Roussanne, et Viognier, les vins blancs de la Vallée du Rhône septentrionale ont pourtant une typicité indéniable, caractérisée par leurs notes d’agrumes et par une belle fraîcheur. Vifs, ils sont parfois dotés d’un gras selon la vinification choisie, et ils évoluent vers des notes de fruits secs après 2-3 années de garde. A boire relativement jeune quand même ! Les appellations locales de la Vallée du Rhône septentrionale : Côte Rôtie : d’une superficie de 235 hectares, le vignoble est divisé en deux régions distinctes. La Côte Brune, au nord, donne des vins très charpentés et la Côte Blonde qui donne des vins plus fins. On associe ici la Syrah au cépage viognier dans une limite de 80%/20%. Château-Grillet : d’une superficie de 4 hectares, appartenant au même domaine, ce monopole représente la plus petite appellation de France. Incluse dans l’AOC Condrieu. Condrieu : d’une superficie de 130 hectares, le vignoble ne produit que des vins blancs à partir de l’unique cépage Viognier. Souvent récoltés tardivement, les raisins concentrent des arômes de fleurs et de fruits jaunes confits ou secs. Saint-Joseph : d’une superficie de 1 100 hectares, le vignoble est consacré à 90% à la production de vins rouges fins mais relativement puissants. Ce sont des vins de garde. Les blancs sont frais et charmeurs. Hermitage : d’une superficie de 135 hectares, situé sur la rive gauche du Rhône, le vignoble est une enclave de l’appellation Crozes-Hermitage. Vins rouges puissants, de longue garde, et Blancs originaux et équilibrés. Crozes-Hermitage : d’une superficie de 1 400 hectares, le vignoble représente la plus importante production de la Vallée du Rhône septentrionale, tournée à 90% vers des vins rouges structurés aux notes d’épices et de cuir. Cornas : d’une superficie de 110 hectares, le vignoble est intégralement planté en Syrah. Les vins sont puissants et charpentés, de robe sombre : destinés à la garde, ils sont complexes et évoluent des notes de fruits rouges vers des notes de réglisses et de fruits compotés. Saint-Péray : d’une superficie de 70 hectares, le vignoble est totalement consacré à la production de vins blancs floraux aux notes de miel et de pain grillé.  
More

Il existe 2 produits.

Montrer1-2 de 2 d'élément (s)

filtres actifs