millésime-2015-une-très-grande-année-pour-le-vin-en-france

Posté par: Benjamin B Dans: Défivin votre caviste en ligne Sur: Commentaire: 0 Frappé: 285

Comme souvent les années en « 5 », le millésime 2015 peut être considéré comme exceptionnel dans de nombreuses régions viticoles françaises. Avec un A+ pour la Vallée du Rhône, le Jura et le Val de Loire. Ce millésime dit « solaire » reste pourtant une année où les prises de décision des vignerons auront été primordiales afin de produire des vins équilibrés.

L’ensemble du vignoble de la Vallée du Rhône a connu une très belle année. La Syrah dans le nord, le Grenache dans le sud évolueront très favorablement dans le temps. Les vins sont pleins, tanniques et puissants.

Dans le Beaujolais, l’ensoleillement extraordinaire connu tout au long de l’année, mais également les faibles précipitations intervenues juste avant les vendanges ont permis une maturation parfaite des Gamay. On parle déjà de millésime exceptionnel tant en blanc qu’en vin rouge.

En Bourgogne, ce « réchauffement climatique » a également permis d’atteindre une grande maturité aux Chardonnay ou aux Pinot noir. Parfois même un peu trop. Il a fallu vendanger très tôt dans le sud, mais aussi dans le nord, à Chablis, pour conserver une acidité suffisante pour équilibrer les vins. La Côte de Nuits connait quant à elle un millésime comparable à l’exceptionnel 2005.

A Bordeaux, la récolte s’est terminée dès la première semaine d’octobre, soit avec près d’un mois d’avance, et ce quel que soit le type de vin concerné. Après un épisode de sécheresse intense au mois de juillet, des pluies salvatrices au mois d’aout et septembre, ont permis aux raisins d’arriver à maturité très tôt. En rouge, aucune des 2 grandes régions (Médoc et Libournais) ne tire avantage : les deux sont sublimes. En blanc, les secs sont bons, mais ce sont les liquoreux qui sont, à l’instar du millésime 2003, particulièrement réussis.

La Provence a connu un millésime 2015 très précoce, un millésime « solaire », plein de chaleur et de sucre. Les vins sont puissants tant en rosé, en blanc qu’en rouge. Là aussi une année exceptionnelle.

L’alsace a également connu un millésime 2015 précoce, avec des raisins parfois sur-mûris, certes moins qu’en 2003, mais il semble bon de rappeler qu’une dégustation préalable à l’achat est particulièrement nécessaire dans ces millésimes quelque peu atypiques. Un millésime de vigneron, ici.

Exceptionnel dans le Jura en blanc, très concentrés. Tous ceux que j’ai eus l’occasion de goûter, sur fût ou fraîchement mis en bouteille, sont très concentrés. Les chardonnays sont tout juste fabuleux.

Et que dire du Val de Loire, ou secs, mousseux et liquoreux présentent toutes les caractéristiques des vins des grandes occasions. Solaire en tous points, ce millésime 2015 restera certainement dans les annales. Les rouges sont puissants et racés.

En résumé, de grands vins en perspective, pour la garde ou la dégustation immédiate (Blancs d’Alsace ou de Bordeaux). De notre côté, nous mettons un point d’honneur à déguster sur plusieurs sessions les vins que nous mettons en ligne et sommes confiants de notre sélection.

N’hésitez pas à nous faire part de vos dégustations sur le millésime 2015 en commentant cet article.

commentaires

laisse ton commentaire

dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi samedi janvier février Mars avril Mai juin juillet août septembre octobre novembre décembre